Banques privées

Au bénéfice des banques privées nous délivrons les prestations suivantes:

Investigations Know Your Client

Vous souhaitez évaluer en toute discrétion la réalité de l’activité professionnelle, des sources de revenus et de la réputation d’un client potentiel à l’étranger.

Etude de cas

  • Une banque privée a souhaité vérifier les allégations portant sur des liens présumés entre un client russe potentiel et une organisation criminelle de Saint-Pétersbourg. Nos recherches ont pu montrer dans ce cas qu’au début des années 2000, une « protection » accordée par certaines organisations criminelles était indispensable à la sécurité des opérations dans le secteur d’activité du client.

Enquêtes de réputation

Votre établissement souhaite se renseigner en toute discrétion sur le parcours et l’intégrité d’un partenaire d’affaires potentiel avant de conclure un accord commercial.

Etude de cas

  • Une banque privée s’apprêtait à lancer des opérations dans un pays du Moyen-Orient. Afin d’obtenir sa licence sans obstacles, et gagner un soutien politique avantageux, la banque envisageait de mandater un intermédiaire local qui déclarait entretenir d’excellentes relations avec la famille dirigeante. Avant d’approuver un tel contrat, la banque a lancé une recherche permettant de confirmer l’intégrité de l’intermédiaire et la réalité des réseaux qu’il revendiquait.

Recherche de preuves en soutien au contentieux

Votre établissement souhaite recueillir des informations substantielles ou des preuves permettant de gagner un procès, une procédure d’arbitrage, ou d’obtenir du levier dans le cadre de négociations.

Etude de cas

  • Une banque privée a été menacée par un individu qui revendiquait la possession de données sur les clients. Ces informations avaient été prétendument obtenues par l’intermédiaire d’un cadre dirigeant de la banque. Avant le lancement de toute action judiciaire à l’encontre de l’individu, la banque a souhaité se renseigner sur son profil comprenant son passé professionnel, son réseau, les procédures judiciaires dont il aurait pu être l’objet, et les motivations qui l’animaient.

Recherche d’actifs

Dans le cadre d’une procédure judiciaire ou par suite d’un jugement rendu en sa faveur, votre établissement cherche à localiser les actifs de la partie adverse et vérifier le régime de propriété de ces biens.

Etude de cas

  • Une banque genevoise était titulaire d’une créance sur une contrepartie ukrainienne dépassant la somme de 1 million CHF. La banque a cherché à localiser et estimer la valeur des actifs appartenant à l’entité ukrainienne, afin de décider de l’opportunité d’entamer des poursuites judiciaires à l’encontre du débiteur en question.

Investigations de fraude

Votre établissement souhaite évaluer en toute discrétion des rumeurs de fraude circulant en interne, ou collecter des preuves au sujet d’une fraude avérée.

Etude de cas

  • Au sein d’une banque privée, des rumeurs faisaient état de malversations commises par un relationship manager. Celui-ci avait apparemment effectué des investissements inappropriés en collusion avec l’un de ses clients. La banque a souhaité se renseigner sur la nature des opérations menées par le relationship manager et son client, avant d’engager une action judiciaire. L’enquête a montré que ce relationship manager avait détourné des fonds appartenant à plusieurs de ses clients afin d’acquérir des biens immobiliers au Moyen-Orient et effectuer une plus-value rapide.

Vérification de parcours de candidats avant embauche

Préalablement à la décision de recruter un candidat pour un poste senior ou sensible, votre établissement souhaite s’assurer de l’exactitude des informations contenues dans le CV fourni, ainsi que de la parfaite intégrité professionnelle du candidat.

Etude de cas

  • Une banque était sur le point de recruter un candidat pour le poste sensible de responsable du département I.T. Ce candidat avait effectué l’ensemble de sa carrière hors de Suisse, dans un pays voisin. Préalablement à la signature du contrat de travail, la banque a tenu à s’assurer que le candidat avait révélé l’ensemble de son parcours, qu’il n’avait pas falsifié son CV ou dissimulé des problèmes rencontrés avec ses anciens employeurs, en particulier une fraude ou des manquements à l’intégrité.

Les commentaires sont fermés.